LE TOUCHER THÉRAPEUTIQUE (r)

   Le Toucher Thérapeutique est une technique globale et complémentaire de soins qui dérive de très anciennes pratiques de guérison dont celle de l’imposition des mains. Cette technique énergétique a pour but de renforcer les capacités d’auto-guérison de la personne et, de façon plus spécifique, de restructurer ou de rééquilibrer le champ énergétique du soigné afin qu’il puisse fonctionner à nouveau comme un tout.

 

Historique

   La technique du Toucher Thérapeutique a été développée aux États-Unis, au début des années 70, par Dolores Krieger Ph.D., infirmière, alors professeure en soins infirmiers à l’Université de New York et par son amie et mentor, Dora Kunz, née avec la faculté de percevoir les énergies subtiles et reconnue pour ses talents naturels de guérisseure.

   Depuis sa création, grâce notamment aux nombreuses recherches venues prouver son efficacité, le Toucher Thérapeutique a connu un essor considérable. Il est maintenant enseigné dans plusieurs collèges et universités à travers le monde et pratiqué dans plus de 75 pays.

   Cette technique complémentaire de soins est approuvée par plusieurs associations d’infirmières. À titre d’exemple, celle-ci est approuvée aux États-Unis par l’American Nurses Association; au Canada, entre autres par les infirmières de l’Ordre de Victoria (VON) et par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) qui, en 1987, a reconnu le Toucher Thérapeutique comme un «outil complémentaire de soins» que ses membres, dûment formés, peuvent utiliser de façon autonome peu importe leur champ de pratique.

 

   Mais attention, cette technique n’est pas l’apanage des seuls professionnels de la santé. Toute personne peut l’utiliser avec beaucoup d’efficacité, même un enfant, puisqu’elle s’appuie sur des facultés innées de guérison propres à tout être humain.

 

 

Cadre conceptuel

   Cette technique repose sur une conception holiste et systémique de l’être humain, de la santé et de l’Univers dans son ensemble. Elle s’appuie principalement sur le modèle conceptuel de Martha Rogers, docteure ès sciences américaine. En voici les principaux postulats:

 

  • L’être humain est un tout unifié, indissociable, qui possède son intégrité propre. Il est plus et différent de la somme de ses parties. C’est donc toute la personne qui est prise en compte, tant ses composantes physique, émotionnelle, psychique et spirituelle qu’environnementale.

  • L’être humain et son environnement sont des champs d’énergie. Ils sont perçus comme des systèmes ouverts d’énergie. De ce fait, ils échangent continuellement et simultanément matière et énergie et ils s’influencent mutuellement.

  • Il existe un ordre inhérent à tous ces champs d’énergie. Chez une personne en santé, l’énergie circule librement, harmonieusement à travers toutes ses composantes. En présence de maladie, l’énergie est entravée, il y a dysharmonie.

  • Le processus de la vie va vers une évolution dynamique, vers une complexité toujours plus grande et vers de nouveaux modes d’adaptation. Les êtres humains ont l’habileté naturelle de transformer et de transcender leurs conditions de vie.

  • Le praticien, par sa qualité de centrement, d’intuition et de compassion, peut affecter positivement le champ énergétique du client. Dans ce contexte, rappelle Rogers (Poletti, 1978), «Le rôle du soignant est donc de promouvoir l’harmonie entre l’homme et son environnement, de renforcer la cohérence et l’intégrité du champ humain et des champs environnementaux en vue d’aider l’être humain à atteindre un état de santé physique, émotionnelle, psychique, spirituelle et sociale optimum».

 

 

Le Toucher Thérapeutique, ses effets

   Le Toucher Thérapeutique peut agir à tous les niveaux de l’être et avoir ainsi des répercussions tant au niveau physique, qu’émotionnel, psychique, spirituel et/ou social. Plusieurs effets peuvent donc être perçus. Bon nombre d’entre eux ont d’ailleurs été prouvés par les très nombreuses recherches effectuées sur le sujet. Selon Krieger, l’une de ses cofondatrices, c’est l’acte nursing qui a été le plus investigué à date. Parmi ces effets, on note:

 

  • Induction d’un état de relaxation et ce, dès les premières minutes.

  • Modification des éléments sanguins du soigné: augmentation du taux d’hémoglobine et du taux d’enzymes.

  • Diminution du niveau d’anxiété; diminution du niveau de stress et des symptômes associés.

  • Soulagement de la douleur ou modification de la perception de celle-ci.

  • Stimulation du processus naturel de guérison.

  • Renforcement du système immunitaire.

  • Accélération du taux de cicatrisation des plaies et des fractures (2 à 3 fois plus rapide).

  • Induction d’émotions positives: sensations de joie, de contentement, de vitalité, de bien-être qui stimulent le système immunitaire.

  • Amélioration de la communication, de l’échange et du support entre conjoints, avant, pendant et après la naissance de leur enfant.

  • Accélération du développement staturopondéral et neurologique du nouveau-né prématuré.

  • Diminution de l’agitation chez les personnes hospitalisées souffrant de la maladie d’Alzheimer.

  • Amélioration du bien-être de personnes en phase terminale. Etc.

 

   Il est important de mentionner que le TT est une technique de soins non invasive qui n’engendre aucun effet secondaire nocif.

   Par ailleurs, même si on connaît plusieurs effets engendrés par une séance de Toucher Thérapeutique, on ne sait pas encore pourquoi et comment il agit. On reconnaît, par contre, qu’il existe trois ingrédients de base qui doivent être présents pour que le TT soit efficace. Ce sont la qualité de centrement du praticien, la compassion dont il fait montre, de même que son intention sincère de vouloir aider cette personne.

Le Toucher Thérapeutique: étapes de la technique

   Une séance de Toucher Thérapeutique comporte 4 étapes principales et dure en moyenne 30 minutes. On devrait cependant l’abréger avec les bébés et de jeunes enfants. Voici une courte description de ces étapes, selon la méthode Krieger/Kunz:

  1. Le centrement. C’est l’étape où le praticien crée un espace de paix à l’intérieur de lui avant même de prendre contact avec la personne. Il maintient cet état méditatif tout au long de l’intervention.

  2. L’investigation du champ. Lors de cette étape, le praticien évalue la texture du champ énergétique du receveur en plaçant ses mains à quelques centimètres au-dessus du corps physique et en les déplaçant de la tête jusqu’aux pieds pour investiguer le champ dans son entièreté.

  3. Le balayage du champ. Cette étape a pour but d’éliminer la congestion dans le champ énergétique du receveur de façon à permettre à l’énergie de circuler plus librement. Pour ce faire, le praticien déplace ses mains, placées à quelques centimètres au-dessus du corps physique du receveur, de la tête jusqu’aux pieds, dans des mouvements continus, rythmiques et symétriques.

  4. L’échange conscient d’énergie. Lors de cette étape de réharmonisation, le praticien dirige intentionnellement de l’énergie vers le soigné, à l’aide de ses mains, afin de combler les déficits perçus lors de l’investigation et/ou de répartir plus harmonieusement l’énergie.

 

 

   Il est bon de mentionner que la personne qui reçoit n’a pas à se dévêtir. De plus, elle peut recevoir une séance de TT en position assise ou couchée. Autre fait intéressant, cette technique peut être appliquée en quelque minutes seulement en agissant localement, à un endroit spécifique: sur le lieu de la douleur ou de la tension, par exemple, ou même à l’endroit de l’intervention chirurgicale.

Champs d’application

   Étant donné la nature de cette technique—non invasive et sans effets secondaires nocifs—, elle peut être utilisée dans toutes conditions de santé ou de maladie, avec tout genre de clientèle et en tous lieux, de la naissance jusqu’en fin de vie. De plus, elle peut être utilisée en complémentarité avec de nombreuses autres techniques et/ou approches. C’est ainsi qu’un peu partout à travers le monde, différents praticiens l’ont intégrée à leur pratique, qu’ils soient médecins, infirmières, massothérapeutes, physiothérapeutes, ostéopathes, acupuncteurs, psychologues, vétérinaires, etc. Cela est sans compter les milliers de profanes qui ont eux aussi incorporé cette technique à leur «pharmacie» personnelle et familiale.

Ouvrages de référence

  • Krieger, Dolores, Guide du Toucher Thérapeutique, Éditions Vivez Soleil, 1998

  • West, Andrée, Le Toucher Thérapeutique. Participer au processus naturel de guérison, Éditions du Roseau, 2001. N.B. Ce livre est maintenant disponible seulement à partir de notre site ou en communiquant avec nos organisatrices en France et en Belgique. Pour vous renseigner, Cliquez ici.

 

 

Sites de référence

Therapeutic Touch International Association : 

Association internationale fondée en 1977, dont le siège social est aux États-Unis. Celle-ci encadre l’enseignement et la pratique du Toucher Thérapeutique et voit à son rayonnement au niveau international via des congrès nationaux et internationaux, entre autres, ou par le biais de son bulletin: «Cooperative Connection ». www.Therapeutic-Touch.org

Therapeutic Touch Network:

Association qui découle de la première. Fondée en 1986, son siège social se retrouve en Ontario, Canada. : www.therapeutictouchnetwk.com

Réseau du Toucher Thérapeutique du Québec :

Association québécoise pour la promotion du Toucher Thérapeutique selon la méthode Krieger-Kunz. Elle s’est jointe au réseau pancanadien en 2005. Son siège social se trouve à Montréal : www.TTnq.ca

FORMATION EN TOUCHER THÉRAPEUTIQUE (r) :  https://www.sentiersdelaube.com/